Autres enquêtes auprès des professionnels de santé

Perceptions et pratiques de prévention des risques liés à l'implantation du moustique tigre en Pays de la Loire

Deux enquêtes auprès des médecins généralistes et pharmaciens de Loire-Atlantique et Vendée

 

Dans le cadre d’un projet de recherche interdisciplinaire, l’ORS a réalisé, en collaboration avec l’Union régionale des médecins libéraux (URML) et l'Union régionale des professionnels de santé Pharmaciens (URPS Pharmaciens) des Pays de la Loire, deux enquêtes sur les connaissances, représentations et pratiques des médecins généralistes et pharmaciens de Loire-Atlantique et de Vendée en matière de prévention des risques entraînés par l'arrivée et l'implantation dans la région du moustique tigre (Ædes albopictus).

Perceptions et pratiques de prévention des risques liés à l'implantation du moustique tigre en Pays de la Loire. Enquête auprès des médecins généralistes de Loire-Atlantique et Vendée. Enquête auprès des médecins généralistes de Loire-Atlantique et Vendée

Perceptions et pratiques de prévention des risques liés à l'implantation du moustique tigre en Pays de la Loire

Enquête auprès des médecins généralistes de Loire-Atlantique et Vendée

ORS Pays de la Loire, URML des Pays de la Loire, juillet 2020, 7 p.

Perceptions et pratiques de prévention des risques liés à l'implantation du moustique tigre en Pays de la Loire. Enquête auprès des pharmaciens de Loire-Atlantique et Vendée

Perceptions et pratiques de prévention des risques liés à l'implantation du moustique tigre en Pays de la Loire

Enquête auprès des pharmaciens de Loire-Atlantique et Vendée

ORS Pays de la Loire, URPS Pharmaciens des Pays de la Loire, juillet 2020, 6 p.

Ce projet interdisciplinaire associe des anthropologues, sociologues, psychologues sociaux, médecins épidémiologistes et entomologistes. Il implique quatre laboratoires de recherche*, ainsi que l’ORS Pays de la Loire.

Son objectif principal est de recueillir des informations concernant les croyances, logiques d'actions et pratiques en matière de lutte anti-vectorielle dans la population générale et chez les professionnels de santé de la façade atlantique, afin de contribuer à la prévention des risques entraînés par l'arrivée et l'implantation du moustique Ædes albopictus, vecteur potentiel de virus émergents provoquant des maladies chez l’homme (dengue, chikungunya, zika).

Il est financé par l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) dans le cadre du Programme Programme Environnement-Santé-Travail de l'Anses avec le soutien des ministères chargés de l'écologie et du travail (EST/2017/1/146).
 

* Laboratoire de Psychologie des Pays de la Loire (LPPL EA 4638), Université de Nantes ; Centre François Viète (CFV EA 1161), Université de Nantes ; Laboratoire MIVEGEC "Maladies Infectieuses et Vecteurs : Écologie, Génétique, Évolution et Contrôle" IRD224-CNRS 5290-Université de Montpellier ; Laboratoire ESPACE (UMR 7300), qui associe au CNRS trois universités de la Région Provence-Alpes-Côte-d’Azur.

Enquête auprès des professionnels des services d'urgences

L'Observatoire régional de la santé a mené en 2018 une enquête qualitative auprès des professionnels de plusieurs services d’urgences de la région, à la demande et avec le soutien financier de la Conférence régionale de la santé et de l’autonomie (CRSA) des Pays de la Loire.

Cette enquête avait pour objectif de recueillir les représentations, expériences et éléments d’interprétation de ces professionnels autour de l’augmentation du recours de la population aux services d’urgences.

Augmentation du recours aux services d'urgences des Pays de la Loire. Recueil des perceptions et analyses des professionnels en 2018

Augmentation du recours aux services d'urgences des Pays de la Loire. Recueil des perceptions et analyses des professionnels en 2018
ORS Pays de la Loire, CRSA Pays de la Loire, février 2019, 20 p.